Comment rénover une voiture miniature Dinky Toys?

Lorsque l’on voue une passion pour les voitures miniatures, il faut aussi savoir les rénover. En effet, il est indispensable de le faire lorsqu’on déniche un modèle ancien rare en mauvais état. Que l’on souhaite garder le modèle pour soi en vue de les collectionner ou que l’on veuille encore le revendre, on gagne toujours à remettre le jouet dans son état d’origine. Chacun a sa méthode de restauration mais il y a tout de même quelques basiques à savoir. Voici justement quelques conseils sur la rénovation de voiture miniature Dinky Toys :

Les outils nécessaires

Pour réussir à rénover une voiture miniature Dinky Toys, voici quelques outils indispensables :
- Une petite brosse métallique de type brosse à bougies
- Une mini perceuse ainsi que quelques fraises et meules
Pointe à tracer
- Un jeu de limes aiguille
- Un décapant peinture
- Du mastic de finition carrossier
- Du papier ponçage carrossier
- Un scotch de carrossier ou Tyro
- Un aérographe
- De la pâte à polir les métaux
- De la colle epoxy
- De la peinture dont la couleur dépendra du type de modèle de voiture miniature Dinky Toys

La documentation

La documentation est essentielle lorsque l’on veut rénover une ancienne voiture miniature Dinky Toys afin qu’elle soit fidèle à l’originale. Pour ce faire, on peut voir des références sur le net ou dans les catalogues relatant ces voitures anciennes. Il ne faut pas hésiter à prendre des notes personnelles que l’on veillera à garder pour des rénovations futures.


La miniature à restaurer

Toutes les voitures miniatures Dinky Toys ne sont pas bonnes à rénover. Il est conseillé de prendre une référence courante pour se faciliter la tâche. Aussi, il faut toujours privilégier les épaves dites saines, et en particulier celles qui disposent d’un rivetage d’origine. La miniature à rénover est à observer sous tous ses différents angles avant de décider de ce que l’on va en faire. Sur la plupart des références, les fins reliefs qui sont censés représenter les calandres sont par exemple difficiles à reconstruire s’ils ont déjà subi des chocs. Par contre, pour un pare-chocs cassé ou un montant de pare-brise envolé, la tâche est possible avec de la patience mais aussi de l’expérience ; en tout cas la voiture miniature ne sera pas une cause perdue dans ce cas.

Le démontage

 

Le démontage

Le démontage

Lorsque l’on entreprend une démarche de restauration de voiture miniature Dinky Toys, il est préférable de respecter autant que possible l’origine. Le problème que l’on rencontre le plus souvent est celui du rivetage d’origine. Avec de l’expérience, on peut parvenir à la restauration entière de la plupart des référence, que ce soit la partie interne ou la partie externe, sans que l’on ait à sacrifier le rivetage d’origine. Cependant, lorsque l’on débute dans la rénovation de jouets anciens, il vaut mieux opter pour la méthode la plus simple, celle qui passe forcément par le sacrifice du rivetage. La première étape de cette méthode de restauration d’une voiture miniature Dinky Toys consiste à séparer le châssis de la caisse en utilisant une perceuse dotée d’un foret de 10 mm centré sur la tête de rivet. Il suffit de quelques rotations à faible vitesse pour l’enlever et libérer la tôle de base. En même temps, on profite d’avoir la perceuse à portée de main pour la doter d’un foret de diamètre maxi 2,5 mm cette fois. On perce ensuite un trou de 5 mm de profondeur au niveau des rivets que l’on vient tout juste de supprimer. Ils serviront d’accueil de la pièce de substitution des rivets par la suite. Au cas où les jantes nécessitent également une restauration, il leur faut être séparé de l’axe à l’aide d’une lime afin de supprimer l’un des deux matages qui les gardent prisonnières. Lorsque l’on se penche de près là-dessus, on s’aperçoit que l’un des deux bouts est plus régulier et arrondi que l’autre, ce qui coïncide avec l’extrémité formée en même temps que la fabrication de l’axe. L’autre qui est souvent strié et plus aplati correspond quant à lui au bouterollage effectué au montage des jantes sur l’axe. C’est ce dernier qu’il est conseillé de supprimer en premier. Après tout cela, on devrait alors avoir une carrosserie, une tôle châssis, deux axes de roues, quatre jantes, quatre pneus, l’aménagement intérieur… etc. suivant la référence démontée.

Le décapage de la peinture

L’étape suivante est importante car d’elle dépend en majeure partie la qualité du résultat final après peinture. Il faut donc assurer le décapage de la peinture au risque d’avoir une peinture bombée ou gercée ensuite. Il existe plusieurs moyens de l’exécuter selon ce dont on a en possession mais 3 méthodes sont conseillées, à savoir :
- L’immersion dans du diluant peinture qui consiste à tremper l’objet dans du diluant durant 48 heures. Cela va venir assouplir la peinture qui va ensuite se décoller petit à petit. Après les 48 heures de trempages, il suffit de brosser énergiquement le jouet tout en usant aussi d’une pointe à tracer qui va éliminer entièrement les résidus de peinture. Il faut parfois renouveler l’immersion pour avoir un résultat impeccable. Il est également important de noter que les vapeurs de diluant sont nuisibles ; un travail dans un local bien aéré est donc conseillé.
- Le décapage peinture en aérosol que l’on applique une à deux fois pour ensuite brosser et le tour est joué. La pointe à tracer servira à éliminer les traces de peintures tenaces. Il faut toutefois faire attention à bien suivre les précautions d’emploi inscrits sur l’aérosol. Le port de gants et de lunettes de protection est également obligatoire pour ce type d’opération car le produit est agressif pour la peau et les yeux.
- Le microbillage qui est un procédé industriel de décapage. Il consiste à projeter de très fines particules abrasives en cabine. Cette solution est efficace mais encore faut-il avoir les moyens de s’offrir le matériel. Le microbillage élimine toutes traces de peintures, même dans les moindres recoins en un temps record. Lorsqu’on utilise cette méthode de décapage, il ne faut pas rester longtemps sur une partie en particulier de la miniature Dinky Toys mais plutôt travailler par balayage constant. 15 secondes suffisent à tout enlever. En ce qui concerne le décapage de la tôle de base, cette méthode n’est pas adaptée au risque de déformer la petite pièce.

La préparation avant peinture

Une fois la voiture miniature Dinky Toys mise à nue, tous les petits défauts apparaissent au grand jour. C’est l’occasion de les corriger, que ce soit des chocs ou des écrasements, car la nouvelle mise en peinture les fera encore plus apparaître. Pour les repérer plus rapidement encore, il est conseillé d’appliquer une légère voile de peinture de couleur neutre mate comme le gris clair ou le chamois sur le zamac ; cela servira de révélateur. Ensuite pour les corriger ces chocs, on utilise des limes aiguilles ainsi que des fraises, aidés d’un peu de mastic de carrossier. Il suffit ensuite de poncer le tout sous un filet d’eau à l’aide d’un papier grain 600 ; l’opération est terminée. Pour être vraiment sûr que toutes les imperfections sont parties, on peut remettre une seconde voile de peinture de couleur neutre mate et recorriger à nouveau. Attention toutefois à ne corriger que les accrocs dus au temps et non aux défauts de moulage de l’époque car la préservation de l’authenticité de la voiture miniature Dinky Toys est importante. Une fois tout cela effectué, la carrosserie est fin prête à recevoir sa peinture finale.

La mise en peinture

 

La mise en peinture

La mise en peinture

La mise en peinture est également une étape à ne pas prendre à la légère car c’est ce qui garantie directement l’aspect final de cette restauration de jouet ancien. Il faut utiliser en majeure partie des couleurs Dinky-Touch spécialement conçues pour la restauration des voitures miniatures Dinky Toys. Il s’agit de bases à devoir mélanger avec du diluant et du durcisseur selon les proportions recommandées : 50% de peinture, 50% de diluant, 25% de durcisseur. Les peintures que l’on utilise en maquettisme conviennent aussi mais il faut faire attention à la préparation des surfaces à peindre car sans apprêt, il n’est pas sûr qu’elles accrochent au zarmac. De toutes façons, il faut toujours dégraisser la voiture miniature à peindre à l’aide d’un chiffon trempé dans du diluant pour un meilleur résultat. La peinture en bombe n’est pas vraiment efficace quoique pratique. En effet, le résultat n’est pas assez fin et fluide. Du coup, il est vivement recommandé d’utiliser un aérographe qu’il faut scrupuleusement nettoyer et entretenir après chaque utilisation. Une pression maximum de 2 bars est nécessaire, à faire en trois ou quatre passes croisées, que l’on espacera d’un temps de pause de 15 minutes. A la fin, un passage au four est recommandé pour un séchage final rapide. Pour la couleur argent des pare-chocs, elle est à appliquer après avoir soigneusement masqué les zones alentours à préserver au tiro. Les voitures miniatures dont la carrosserie est bicolore, il faut un peu plus de travail et de patience ; l’usage d’un tiro de carrossier est toujours nécessaire dans ce cas. Pour éviter cependant que le tiro ne décolle la peinture déjà appliquée, il est conseillé d’en atténuer l’adhérence en le collant et le décollant plusieurs fois au creux de la main. Il faut noter que les couleurs sont toujours à appliquer dans l’ordre le plus foncé vers le plus clair.


Les vitrages

Les vitrages sont particulièrement délicats car leur matière est fragile. C’est souvent ce qui cause problème lors d’une restauration de ce type de jouets anciens. En effet, une fois les vitrages endommagés, impossible de les récupérer. Ainsi, il n’y a que les pièces dépolies ou légèrement rayées qui peuvent bénéficier d’une rénovation. Dans le cas d’une pièce devenue opaque ou dépolie, il faut en premier lieu enlever la poussière accumulée avec le temps en rinçant la pièce sous l’eau en utilisant une brosse à dent douce. Ensuite, la pâte dentifrice est l’idéale pour le polissage, de couleur blanche uniquement. Cette pâte étant déjà composée de particules abrasives vont réussir à rendre leur éclat aux vitres sans que l’on ait à débourser une grosse somme d’argent. Pour ce faire, prendre un chiffon doux et de l’huile de coude ainsi que la pâte avec un peu d’eau et appliquer le tout en petits mouvements circulaires. La manipulation est délicate et longue mais en vaut largement la peine car le résultat est bluffant. Dans le cas d’un vitrage légèrement rayé, le but est de faire disparaitre les rayures en utilisant un papier carrossier grain ultra fin. Il faut alors travailler sous un léger filet d’eau pour que cela soit plus efficace. La pièce sera rapidement débarrassée de ses rayures mais deviendra opaque ; pour y remédier, recommencer avec un papier de carrossier mais que l’on aura préalablement utilisé sur une autre surface afin d’atténuer le grain ultra fin. On observe que la surface devient de moins en moins opaque et pour finir, on peut utiliser la pâte dentifrice à nouveau.

Les jantes

On s’occupe plus des jantes chromées convexes et concaves lorsqu’il s’agit de rénover une voiture miniature Dinky Toys car les jantes zamac s’usent rarement. En effet, ces dernièes ne s’oxydent pas et restent donc toujours peintes. Les jantes chromées convexes et concaves, une fois otées de leur axe, sont à enfiler sur une vis diamètre M2 et de longueur deux fois égale à leur épaisseur au minimum. Un écrou du même diamètre est ensuite nécessaire pour serrer la pièce sur la vis puis, on enfile le tout sur le mandrin de la mini perceuse. Le polissage peut maintenant commencer ; il va se faire progressivement. On commence par un décapage à la toile émerie pour l’élimination de toutes traces d’oxydation. On poursuit en usant d’une paille de fer fine pour travailler la pièce, aidée d’un brin de pâte à polir les métaux. Il est important de bien insister sur les zones concaves et les recoins. On termine cette opération en lustrant bien au chiffon doux pour que les traces de pâte s’en aillent entièrement. On procède pareillement pour l’autre face en retournant la pièce sur la vis. Pour une rénovation des jantes en zamac, il faut moins de traitement, juste une immersion brève dans du diluant et un petit passage à la paille de fer sans additif et elles redeviennent brillantes comme au premier jour. On reconditionne les axes de cette même manière en enfilant cette fois la pièce sur le mandarin.

Le remontage

Le remontage est la phase finale de rénovation d’une voiture miniature Dinky Toys. Bien entendu, il a fallu sacrifier le rivetage d’origine pour cette méthode utilisée. Ainsi, il faut le remplacer par des pièces de substitution. On retrouve ce genre d’éléments dans des sites et des boutiques spécialisés dans le commerce de pièces de rechange pour miniatures ; les rivets conçus pour s’apparenter aux originaux en font partie. Pour un meilleur rendu, il faut privilégier les modèles en aluminium. Il suffit d’une touche de colle epoxy pour maintenir les rivets dans les trous diamètre 2,5 mm percés ultérieurement.

Conclusion

Cette méthode de rénovation de voiture miniature Dinky Toys est la plus facile mais il en existe d’autres. Il faut les essayer au fur et à mesure que l’on acquiert de l’expérience en la matière. Après une première expérience réussie, il n’y a plus qu’à admirer l’œuvre.

Ce contenu a été publié dans GUIDE D'ACHAT, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Comment rénover une voiture miniature Dinky Toys?

  1. Anonyme dit :

    perçage pour les rivets 2mm et non 2,5mm

Laisser un commentaire